Le château de Valençay en dépôt de repli des musés nationaux

Cette semaine s’est clôturée l’exposition Du Louvre à Valençay 1939-1946, présentée au château de Valençay du 19 mai au 11 novembre 2021.

L’événement avait pour but de retracer le rôle joué par le domaine lors de la Seconde Guerre mondiale. En effet, le duc de Valençay avait mit sa demeure à la disposition des musées nationaux afin d’abriter les œuvres du Louvre. A l’instar de Chambord, Cheverny, Montal ou Sourches, Valençay devient l’un des principaux dépôts implantés en province dans des zones choisies pour leur isolement.

Ses larges proportions en faisait également un lieu de choix pour accueillir les sculptures monumentales comme la Vénus de Milo, la Victoire de Samothrace ou encore Les esclaves de Michel-Ange. La quasi-totalité de la statuaire du Louvre y trouva refuge durant tout le conflit, voisinant avec des collections provenant de Fontainebleau, du musée Guimet ou du château de la Malmaison.

Le château joua donc un rôle similaire aux dépôt d’Ussé et de Castelnau pour la Bibliothèque nationale. Les mesures prises afin d’en faire un lieu d’accueil approprié (protection contre le feu, résidence du personnel sur place, signalement aux autorités, etc.) sont d’ailleurs être similaires en bien des points.

Les circonstances de son utilisation sont retracées dans le numéro 3 des Cahiers de Valençay par un article de Manon Beulay que nous nous permettons de relayer ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.