Jenny Delsaux (1896-1977), itinéraire d’une pionnière des bibliothèques

Par Anne Liskenne et Ophélie Jouan

Jenny Delsaux à Charmey (Suisse) en 1936.
Fonds Jean Delsaux © Marc Venet

Figure méconnue de l’histoire des bibliothèques au xxe siècle, Jenny Delsaux (1896-1977) tint un rôle de premier plan dans la récupération des livres spoliés qui s’organisa après la Seconde Guerre mondiale. Aux côtés de ses plus illustres collègues – Julien Cain, Charles Beaulieux, André Masson –, cette bibliothécaire née dans l’Alsace allemande œuvra de manière déterminante à la recherche, l’identification et la restitution des ouvrages qui avaient été enlevés du territoire français pendant l’Occupation. Jenny Delsaux fit ainsi figure de pionnière durant toute sa carrière : son brillant parcours académique, conduit en dépit d’un contexte politique troublé, ses initiatives professionnelles, largement saluées par ses collègues, son engagement personnel au sein de la récupération artistique, au cours de laquelle elle effectue de nombreuses missions de terrain dans les anciens territoires du IIIe Reich, donnent la mesure d’une trajectoire exceptionnelle entre France et Allemagne. Ses contemporains ne s’y trompèrent pas : dès 1950, la remise de la croix de la Légion d’Honneur dit combien leur reconnaissance fut grande à l’égard de cette femme dont les hauts faits sont pourtant restés en marge de l’histoire des bibliothèques[1]. La redécouverte récente de son dossier de légionnaire à la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur est à l’origine de cet article ; elle a fourni l’occasion de mener des recherches approfondies dans les archives publiques et privées relatives à Jenny Delsaux restées inexploitées jusqu’à ce jour[2].

L’intervention d’Ophélie Jouan (Récupérer le patrimoine français après les pillages nazis (1944-1949)) du vendredi 9 décembre 2022 à 18h30 à l’auditorium de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg aura également pour objet le travail de Jenny Delsaux. Celle-ci sera diffusée sur Youtube.

Continuer la lecture de « Jenny Delsaux (1896-1977), itinéraire d’une pionnière des bibliothèques »

Appel à communication pour la journée d’étude de clôture du projet de recherche ARC-BN2GM (La Bibliothèque nationale sous l’Occupation, des sources pour l’histoire du livre et des collections entre 1940 et 1946)

Enrichir les collections : l’Occupation à l’œuvre à la Bibliothèque nationale (1939-1946)

Résumé

La Bibliothèque nationale de France organise une journée d’étude consacrée aux collections entrées entre 1940 et 1946.
Cette journée vise à construire un dialogue entre les travaux et recherches entrepris par la Bibliothèque nationale de France sur son histoire et ses collections durant cette période et des expériences ou des projets scientifiques menées sur d’autres bibliothèques (en France ou à l’étranger).

Continuer la lecture de « Appel à communication pour la journée d’étude de clôture du projet de recherche ARC-BN2GM (La Bibliothèque nationale sous l’Occupation, des sources pour l’histoire du livre et des collections entre 1940 et 1946) »

Pallier la dénutrition du personnel : coopérative, autoculture et cantine

À l’instar du reste de la population française[1], le personnel de la Bibliothèque nationale est durement touché par le rationnement et les pénuries alimentaires qui touchent le pays durant l’Occupation. Il l’est d’autant plus qu’il fait partie des catégories à risque : celle des villes, loin des possibilités de la culture vivrière des campagnes. Face à une situation qui devient rapidement alarmante, plusieurs mesures sont prises afin d’endiguer la dénutrition galopante.

Continuer la lecture de « Pallier la dénutrition du personnel : coopérative, autoculture et cantine »

Face au nazisme, le cas alsacien

Le 15 septembre 2022 a débuté l’exposition Face au nazisme : le cas alsacien  de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, qui se poursuivra jusqu’au 15 janvier 2023.

Cette dernière propose une réflexion sur les derniers apports de l’historiographie concernant les questions liées à la montée du nazisme dans les années 1930, à l’annexion de fait de l’Alsace et de la Moselle au sein du IIIe Reich, ainsi qu’aux questions mémorielles et historiques contemporaines.

Continuer la lecture de « Face au nazisme, le cas alsacien »

La naissance du service social de la Bibliothèque nationale

Le service social de la Bibliothèque nationale trouve son origine durant l’Occupation. Devançant la loi du 28 juillet 1942 instaurant la mise en place du Service social et médical d’entreprise, la Bibliothèque nationale accueille dès février 1941 une assistante sociale. Les dégradations de vies engendrées par la guerre rendent en effet urgente la mise en place d’une aide pour les employés les plus précaires.

Continuer la lecture de « La naissance du service social de la Bibliothèque nationale »

Archives institutionnelles (série A). Occupation et Bibliothèque nationale : aide à la recherche

A l’occasion de la mise en ligne de l’inventaire de la série A du fonds TK (archives institutionnelles de la BnF) pour le projet “La Bibliothèque nationale sous l’Occupation”, et afin de faciliter le travail aux chercheurs, nous publions une aide à la recherche thématique.

Outils de description pratique, l’inventaire peut en effet se révéler difficile à manier en raison de plus de quatre cent entrées et du dédoublement de certaines cotes. Pour cette raison, nous avons fait la liste des cotes de la série A contenant des archives se rapportant aux grandes thématiques du projet de recherche : évacuation des collections, défense passive, vie sous l’Occupation, etc.

Cette aide à la recherche n’est pas exhaustive. Elle a pour seule ambition d’offrir aux chercheurs une entrée plus aisée dans la série A. Seules les cotes concernées à plus de 30% par la thématique sont ici précisées. Il est donc possible qu’une pièce se rapportant à la thématique de regroupement se trouve dans une cote non signalée dans la présente aide.

Continuer la lecture de « Archives institutionnelles (série A). Occupation et Bibliothèque nationale : aide à la recherche »

Publication de l’inventaire de recherche de la série A (Archives institutionnelles de la Bibliothèque nationale)

Dans le cadre du plan quadriennal de recherche 2020-2023 de la Bibliothèque nationale de France, la mission pour la Gestion de la production documentaire et des archives (ARC) a démarré en 2020 un projet intitulé « la Bibliothèque nationale sous l’Occupation » avec le département des Cartes et plans ainsi que le soutien des Archives nationales et de l’Institut national d’histoire de l’art. Ce projet a pour objectif la description et l’étude des archives de l’établissement portant sur le fonctionnement administratif de la Bibliothèque nationale et l’enrichissement des collections (dons, échanges, acquisitions) de l’arrivée de Bernard Faÿ, le 6 août 1940, au retour effectif de Julien Cain le 1er octobre 1945.

Le premier terrain de cette recherche a porté sur la Série A du fonds dit « TK » ou « Thérèse Kleindienst » (de 1943 à 1984). L’inventaire est désormais en ligne sur le site de la BnF.

Continuer la lecture de « Publication de l’inventaire de recherche de la série A (Archives institutionnelles de la Bibliothèque nationale) »

Appel à candidatures – Contrat postdoctoral « Projet STACEI »

L’Université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent recrutent un.e chercheur.se postdoctorant.e spécialisé.e dans l’histoire de l’antimaçonnisme ou l’histoire administrative en France pendant la Seconde Guerre mondiale. 

LE PROJET STACEI

Conduit sous la direction de Yann Potin et Anne Leblay-Kinoshita,  au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet STACEI consiste à retracer l’histoire et les politiques des Archives nationales et de la Bibliothèque nationale à partir de la problématique des archives maçonniques à la croisée des fonds conservés par les deux institutions depuis la Seconde guerre mondiale ou l’immédiat après-guerre (fonds maçonnique pour la Bibliothèque nationale de France, archives du service des sociétés secrètes pour les Archives nationales). Continuer la lecture de « Appel à candidatures – Contrat postdoctoral « Projet STACEI » »

Composer avec l’Occupant

Institution culturelle de premier plan, la Bibliothèque nationale suscite la curiosité, y compris pour les armées d’Occupation. Si les soldats allemands ne bénéficient pas de facilités d’accès particulières, il en va différemment pour les officiers qui profitent de l’importante manne d’informations disponibles en son sein. Entre la présentation qui est faite de la Bibliothèque nationale dans les journaux destinées aux soldats et les pratiques qu’il est possible de retracer grâce aux archives se lit tout un ensemble de passe-droits.

Continuer la lecture de « Composer avec l’Occupant »

Armer le personnel de la Bibliothèque nationale

Si les collections de la Bibliothèque nationale sont éloignées de la capitale lors de la Seconde Guerre mondiale, c’est en premier lieu pour parer aux risques engendrés par les bombardements (destructions, incendies, etc.). Mais  les risques de vols sont également envisagés que ce soit par des autorités militaires ou par des individus isolés. Il s’agit alors, pour l’administration, de prendre des mesures de protection afin de protéger les dépôts de replis, dont l’armement du personnel.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Bibliothèque nationale prend des mesures de protection pour ses collections. Les pièces les plus précieuses sont entreposées dans les coffres de plusieurs banques ou envoyées dans des dépôts de replis, notamment Ussé et Castelnau-Bretenoux, auxquels plusieurs billets ont été consacrés (« Les déshydratateurs du dépôt d’Ussé », « le dépôt de repli du château d’Ussé », « Castelnau-Bretenoux »). Toutefois, les risques de vols, de la part des autorités d’occupation ou du fait d’individus isolés, y apparaissent plus importants. Dans ce contexte, l’administration de la Bibliothèque nationale envisage l’armement du personnel[1].

Une telle mesure n’est pas sans poser problème. En effet, depuis 1939, le  port d’arme est interdit, sauf exceptions soumises à autorisation. Dans ces conditions, armer certains membres de la Bibliothèque nationale va se révéler particulièrement complexe.

Continuer la lecture de « Armer le personnel de la Bibliothèque nationale »

Colloque: “The return of looted artefacts since 1945 -post-fascist and post-colonial restitution in comparative perspective” (hybride Rome/ distanciel, 16-18 mai 2022)

Au mois de mai prochain se déroulera un colloque organisé à la maison Goethe de Rome sur la thématique de la restitution, dans une approche comparée entre les spoliations fascistes et coloniales.

Bien que les différences entre les expériences fascistes et coloniales soient incontestables, enquêter sur les similitudes des pratiques et des discours des restitutions post-fascistes et post-coloniales apparaît crucial afin mieux comprendre la pertinence politique du patrimoine et son rôle dans la mémoire et la nation, ainsi que la persistance des stéréotypes anti-juifs et racistes dans l’ordre mondial post-1945, et enfin la récurrence des motifs de restitution dans la propagande nationaliste actuelle.

Nous nous permettons de relayer ici l’annonce du colloque.

Continuer la lecture de « Colloque: “The return of looted artefacts since 1945 -post-fascist and post-colonial restitution in comparative perspective” (hybride Rome/ distanciel, 16-18 mai 2022) »

Séminaire: Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933-1945) –Spoliations d’œuvres d’art et enjeux financiers et économiques pendant l’Occupation

Le 16 mars, de 18h30 à 20h, aura lieu la dernière séance du séminaire Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933-1945).Il accueillera Arnaud Manas (Banque de France) pour une présentation sur le thème : Spoliations d’œuvres d’art et enjeux financiers et économiques pendant l’Occupation.

Cette séance sera l’occasion d’aborder un sujet mal connu et rarement évoqué, pourtant capital pour comprendre le contexte des échanges d’œuvres d’art pendant l’Occupation : le fonctionnement du système bancaire pendant la guerre en Europe, et particulièrement entre la France et l’Allemagne. En 1945, la France a considéré que les achats effectués sur son sol par des Allemands pendant l’Occupation constituaient un appauvrissement du patrimoine français ; pour mieux comprendre cette analyse, il est nécessaire de revenir sur le système financier pendant la guerre. Comment fonctionnait le système bancaire ? Quels étaient les circuits financiers entre la France et l’Allemagne ? Qui réglait réellement les achats effectués en France par des Allemands ?

Continuer la lecture de « Séminaire: Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933-1945) –Spoliations d’œuvres d’art et enjeux financiers et économiques pendant l’Occupation »

“Why are we still looking for Nazi-looted art in Italy?” (Venise, 25 mars 2022)

Le 25 mars 2022 se tiendra à Venise un colloque sur les spoliations de la Seconde Guerre mondiale. L’objectif du colloque est de sensibiliser sur la question des spoliation d’œuvres d’art perpétrée par le régime nazi. Il s’agit d’encourager la recherche de provenance dans les collections d’art italiennes et d’offrir des solutions pratiques à ceux qui, dans les années 1933 au milieu des années 1990, auraient pu acquérir par inadvertance des œuvres d’art volées ou vendus de force.
Des experts internationaux de la pratique et de la science donneront un aperçu de la manière dont le marché de l’art, les musées, les héritiers des victimes du régime nazi et les collectionneurs privés en possession d’art spolié par les nazis ont abordé le sujet et discuteront de la situation actuelle en Italie.

Nous nous permettons de la relayer ici.

Continuer la lecture de « “Why are we still looking for Nazi-looted art in Italy?” (Venise, 25 mars 2022) »

Bibliographie du projet de recherche

Claire Bouchard, chargée des collections au sein du service du Livre et de la littérature française de la Bibliothèque nationale, a produit et mis en forme une vaste bibliographie destinée à soutenir et accompagner le travail du projet de recherche La Bibliothèque nationale sous l’Occupation.

Continuer la lecture de « Bibliographie du projet de recherche »

Restitution of Nazi-looted Art in Comparative Perspectives (en ligne, 2 février 2022)

à l’occasion d’un partenariat entre les universités de Bonn et de Tel-Aviv, un semestre de séminaire sur le thème “Nazi-Looted Art: Law and Provenance Research” s’est déroulé en 2021. Une conférence le 2 février 2022 viendra ponctuer et clôturer les recherches qui s’y sont tenues. Nous nous permettons de la relayer ici.

Continuer la lecture de « Restitution of Nazi-looted Art in Comparative Perspectives (en ligne, 2 février 2022) »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search