Appel à candidatures – Contrat postdoctoral « Projet STACEI »

L’Université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent recrutent un.e chercheur.se postdoctorant.e spécialisé.e dans l’histoire de l’antimaçonnisme ou l’histoire administrative en France pendant la Seconde Guerre mondiale. 

LE PROJET STACEI

Conduit sous la direction de Yann Potin et Anne Leblay-Kinoshita,  au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet STACEI consiste à retracer l’histoire et les politiques des Archives nationales et de la Bibliothèque nationale à partir de la problématique des archives maçonniques à la croisée des fonds conservés par les deux institutions depuis la Seconde guerre mondiale ou l’immédiat après-guerre (fonds maçonnique pour la Bibliothèque nationale de France, archives du service des sociétés secrètes pour les Archives nationales).

L’objectif est, à travers ce cas particulier, de comprendre les processus de spoliation, le parcours personnel et professionnel des acteurs de l’antimaçonnisme pendant l’Occupation, la gestion de leur héritage et d’interroger l’éthique de la transmission dans le temps long par les institutions patrimoniales, en dialogue avec le musée de la franc-maçonnerie et la bibliothèque du Grand Orient de France, de comparer les processus en œuvre en France avec les situations espagnole et, le cas échéant portugaise, ainsi que d’évaluer l’importance de la collaboration entre les organismes antimaçonniques de ces différents pays.

Dans ce cadre, il convient notamment de

– Produire une analyse des enjeux politiques et administratifs qui s’appuiera notamment sur l’étude de la législation, de la réglementation antimaçonnique pléthorique pendant l’Occupation et de la collaboration franco-espagnole pendant cette période.

– Écrire l’histoire administrative du service des sociétés secrètes.

– Accompagner le programme de recherche de l’IHTP intitulé « La personne et son dossier ». Il s’agira de comprendre, en collaboration avec les chercheuses et chercheurs de l’IHTP impliqués dans ce programme dans quelle mesure la constitution de listes et de fichiers s’apparente ou non à la constitution de « dossiers » personnels et la manière dont elle mobilise les compétences des métiers de la documentation.

– Définir une méthode prosopographique pour l’étude des acteurs de l’antimaçonnisme et de leurs parcours à partir des sources disponibles (notamment dossiers de personnel conservés à la mission archives de la BnF et dossiers d’épuration des Archives nationales).

– Comprendre les processus de spoliation, saisies et autres « transferts » appliqués aux fonds et collections maçonniques conservés par la BnF, les Archives nationales et les autres institutions susceptibles de détenir ce type de documents.

– Proposer de nouvelles modalités de transmission des archives ou objets spoliés pour les chercheurs comme pour le grand public.

STRUCTURE D’ACCUEIL DU/DE LA POSTDOCTORANT.E

Les partenaires du projet sont la Bibliothèque nationale de France et les Archives nationales. La personne recrutée sera accueillie au sein de ces deux structures. Le recrutement est réalisé au sein de l’Université Paris Nanterre.

MISSION

Au sein de l’équipe du projet STACEI, le candidat ou la candidate est chargé de :

– établir un état des lieux des sources disponibles relatives à l’histoire du Service des sociétés secrètes, et, plus généralement à l’histoire de la lutte antimaçonnique pendant l’Occupation ; 

– proposer des articles scientifiques ainsi que des articles de « vulgarisation » dans les publications institutionnelles afin de montrer la dimension méthodologique du projet tant sur le plan historiographique qu’archivistique. 

– Proposer une démonstration documentaire numérique de l’emboitement des fonds. 

Il ou elle assurera, en outre, le suivi du Comité de projet.

OBLIGATION DE SERVICES

Outre la mission sur laquelle le candidat ou la candidate aura été sélectionné.e, le chercheur postdoctorant ou la chercheuse postdoctorante prendra part aux activités générales du Labex (ateliers, séminaires). En relation avec la direction scientifique du projet, il ou elle contribuera notamment à l’organisation et à la réalisation d’actions de valorisation (ateliers, journées d’études, séminaires, enrichissement des supports de communication).

CONDITION D’ADMISSION

Le candidat ou la candidate doit être titulaire d’un doctorat en histoire ou en histoire de l’art.  

COMPÉTENCES REQUISES

Le candidat ou la candidate dispose des connaissances, savoir-faire et aptitudes suivants :

– solides connaissances historiques sur la période ;

– connaissances de l’organisation institutionnelle des archives et des bibliothèques ;

– capacités rédactionnelles ;

– sens de la pédagogie ;

– goût pour le travail en équipe ;

– capacité à dialoguer et à transmettre ;

– connaissances en archivistique (principes fondamentaux).

Et idéalement :

– notions dans les langages de description documentaire (inter/unimarc, xml-ead, xml-eac…).

– La connaissance de l’allemand et de l’anglais constituerait un plus.

– La connaissance de l’histoire de l’antimaçonnisme constituerait un plus.

CALENDRIER DE RECRUTEMENT

– Publication de l’appel à candidatures : mercredi 18 mai 2022

– Date limite de dépôt des candidatures : 29 août 2022 à 12h00 (horaire Paris)

– Auditions : entre le 1er et le 6 septembre 2022

– Résultats : immédiats

– Prise de poste : 1er octobre 2022

DOSSIER DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature complet devra être adressé, sous format numérique en un seul PDF, au plus tard le 29 août 2022 à 12h00 à l’adresse suivante : pasp-posdoc-STACEI@passes-present.eu  

Le dossier comprend :

–    un curriculum vitae et une liste de travaux/publications

–    le diplôme de doctorat;

–    le rapport de thèse (le cas échéant);

–    une lettre de motivation.

DURÉE DE RECRUTEMENT ET DATE DE PRISE DE FONCTION

Le contrat est d’une durée de 12 mois, éventuellement prolongeable 3 mois.

RÉMUNÉRATION

Les recrutements se font sous la forme d’un contrat à durée déterminée. Le candidat ou la candidate percevra une rémunération forfaitaire mensuelle brute, exclusive de toute rémunération accessoire, sur la base d’un temps plein, fixé en fonction de son niveau d’étude.

Le salaire brut minimum correspondant au statut de chercheur post-doctorant est fixé par arrêté (4 novembre 2021) : 2 271€ brut. Il pourra être réévalué en fonction de l’expérience professionnelle


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.