L’Allemagne inquiète (Miscellanées #4)

Ces courts billets mensuels ont pour objectif de faire découvrir et partager la richesse des fonds d’archives de la Bibliothèque portant sur la période de l’Occupation.

Du 18 au 22 août 1933, Suzanne Briet 1, alors bibliothécaire à la Bibliothèque nationale, fait une mission de recherche au sein de la bibliothèque d’État de Berlin. Le but officiel du voyage est d’observer le fonctionnement du bureau des renseignements des bibliothèques allemandes, afin d’enrichir le répertoire d’orientation bibliographique sur lequel la jeune femme travaille depuis plusieurs années.

Outre le rapport officiel de mission, un second rapport, officieux et confidentiel, est rendu à l’administrateur général Julien Caïn. S’y dessine l’inquiétude des professionnels de la culture face aux autodafés et aux ségrégations qui ont lieu en Allemagne. Le docteur Hugo Andres Krüss, directeur général de la bibliothèque de Berlin (qui se rendra en France en 1940 afin de mettre en place le Bibliothekschutz2) semble alors partagé entre son opposition aux mesures du nouveau régime Hitlérien et les prérogatives inhérentes à son poste.

Archives institutionnelles de la Bibliothèque nationale de France. A110 (boite 4)
Archives institutionnelles de la Bibliothèque nationale de France. A110 (boite 4)

Notons que Suzanne Briet fera un second voyage en Allemagne en 1942, afin de participer au congrès national de la documentation de Salzbourg, à l’issue duquel elle publiera un article élogieux sur les méthodes allemandes. Malgré les relations de longue date qu’entretenait la bibliothécaire avec les professionnels allemands et son intérêt pour la documentation, cette participation lui vaudra  à la Libération un blâme de la part de la Commission d’épuration.

Notes

1. Elle deviendra conservatrice en 1951. 

2. Voir Martine Poulain, Livres pillés, lectures surveillées, Paris, Gallimard, 2013, p.446-447.

3. Idem, p.241.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.