Traiter sans dénaturer : quelle approche archivistique pour le fonds « TK » ?

Dans le cadre du plan quadriennal de recherche 2020-2023 de la Bibliothèque nationale de France, la mission pour la Gestion de la production documentaire et des archives (ARC) a démarré en 2020 un projet intitulé « la Bibliothèque nationale sous l’Occupation », avec le département des Cartes et plans ainsi que le soutien des Archives nationales et de l’Institut national d’histoire de l’art. Ce projet a pour objectif la description et l’étude des archives de l’établissement portant sur le fonctionnement administratif de la Bibliothèque nationale et l’enrichissement des collections (dons, échanges, acquisitions) de l’arrivée de Bernard Faÿ, le 6 août 1940, au retour effectif de Julien Cain le 1er octobre 1945.

Une première étape du projet touche aujourd’hui à sa fin, à savoir le repérage des documents afférents à la période de l’Occupation au sein de la série A (« Généralités ») du fonds des archives du secrétariat général de la Bibliothèque. Si ce premier pas a été l’occasion de révéler la richesse des archives disponibles, il soulève également d’importantes questions méthodologiques sur la façon de décrire ces fonds.

Continuer la lecture de « Traiter sans dénaturer : quelle approche archivistique pour le fonds « TK » ? »

Séminaire « Bibliothèque et Archives nationales en France sous l’Occupation : un itinéraire comparé »

Après un premier cycle de séminaires « Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933-1945) » en 2019 et en 2020, consacré à la recherche de provenance dans différents pays, musées ou collections, le programme de recherche « Répertoire des acteurs du marché de l’art en France sous l’Occupation (1940-1945) » poursuit en 2021 ces réflexions. Si la nécessité de la recherche et des restitutions des biens spoliés pendant la période nazie s’est désormais, et heureusement, imposée, cette quête suscite encore critiques et interrogations. Les questions sont nombreuses : pourquoi recherche-t-on les oeuvres d’art ? pourquoi s’intéresse-t-on aux oeuvres d’art plus qu’à d’autres biens spoliés ? quelles sont les conséquences d’une restitution pour les descendants de personnes spoliées ? qu’est-ce que restituer veut dire, pour les descendants des spoliés, qui se retrouvent aux prises avec une mémoire parfois difficile à affronter, ou pour les musées, qui voient partir une oeuvre jusque-là exposée au public ? Le séminaire veut également s’intéresser aux artistes et écrivains inspirés aujourd’hui par les thèmes de la spoliation, de la disparition et de la recherche des traces. Au côté des chercheurs de provenance, des historiens de l’art et des juristes, ces créateurs font vivre le souvenir des hommes et des femmes qui furent spoliés ; ils retracent et font revivre autrement le parcours des biens et de leurs anciens propriétaires dépossédés.

Le séminaire du 15 avril 2021 porte sur le projet de recherche au coeur de ce carnet et s’intitule « Bibliothèque et Archives nationales en France sous l’Occupation : un itinéraire comparé (projet Prometeus, labex « Passés dans le Présent »)« . Il se déroulera à 18h30 sur la chaine Youtube de l’INHA.

Continuer la lecture de « Séminaire « Bibliothèque et Archives nationales en France sous l’Occupation : un itinéraire comparé » »

Liberation Literature Lecture : Nouvelles interprétations de l’art dans la France occupée, Laurence Bertrand Dorléac.

La Liberation Literature Lecture est un événement annuel organisé par les bibliothèques de l’Université de Cambridge, sur le thème de la vie politique, culturelle et artistique des pays sous occupation ou en émergence. Le thème de la conférence est inspiré de la Collection Chadwyck-Healey Liberation, qui comprend quelque 3000 livres et brochures publiés en France entre août 1944 et fin 1946. Cette collection montre comment les Français occupés ont utilisé l’imprimé pour exprimer leur expérience sous les nazis. Nous nous permettons de la relayer ici.

La session 2021 accueillera Laurence Bertrand Dorléac, Professeure à Sciences Po Paris, pour une conférence sur le thème « Pourquoi l’histoire change: Nouvelles interprétations de l’art dans la France occupée ».

Continuer la lecture de « Liberation Literature Lecture : Nouvelles interprétations de l’art dans la France occupée, Laurence Bertrand Dorléac. »