Moulins sous l’Occupation

Jusqu’au 23 mars 2022, la médiathèque communautaire de Moulins (Allier) propose l’exposition Moulins sous l’Occupation, construite en partenariat avec les archives municipales et départementales, sous la responsabilité scientifique de l’historien Julien Bouchet.

La ville de Moulins, située sur la ligne de démarcation, a été occupée par les troupes allemandes durant 4 ans. Ses résidents ont été des témoins directs de cette période trouble, car la ville n’a pas subi d’exode massif ni de bombardements en dépit de la garnison qui s’y trouvait.

Continuer la lecture de « Moulins sous l’Occupation »

Les conditions de travail à la Bibliothèque nationale durant l’Occupation

“Évacuer les collections, souvent plusieurs fois, dans des conditions particulièrement précaires et chaotiques, fermer puis rouvrir les salles de lecture, appliquer, de manière plus ou moins sévère suivant l’humeur des kommandanturs locales, les listes Otto, craindre un arbitraire toujours possible, souffrir d’un isolement extrême fut le quotidien de tous les bibliothécaires ; subir les bombardements, voir leurs bibliothèques en flammes, tenter de sauver des collections dans les décombres, ne retrouver que des pages calcinées, furent celui d’un certain nombre d’autres”

POULAIN M., Livres pillés, lectures surveillées, Paris, Gallimard, 2013, pp.14-15.

L’ouvrage pionnier de Martine Poulain a permis de mieux appréhender les conditions de fonctionnement des bibliothèques pendant la Seconde guerre mondiale. Malgré les circonstances exceptionnelles et les privations, beaucoup de bibliothécaires se font un devoir de maintenir ce service public. Si les sources sont souvent lacunaires pour appréhender concrètement les difficultés auxquelles durent faire face ces individus, la Bibliothèque nationale de France, bien qu’à part en raison de son échelle, conserve de nombreuses archives sur cette période. Que révèlent celles-ci des conditions de travail à la Bibliothèque nationale durant l’Occupation ?

Continuer la lecture de « Les conditions de travail à la Bibliothèque nationale durant l’Occupation »

Le culte du Maréchal (Miscellanées #12)

Ces courts billets ont pour objectif de faire découvrir et partager la richesse des fonds d’archives de la Bibliothèque portant sur la période de l’Occupation.

 

Le discours de régénération allait trouver un champ d’application idéal dans le thème du redressement d’un appareil d’État présenté comme asservi aux clientélismes de toutes sortes. Doublement soumis à l’autorité de l’État en tant que Français et en tant que serviteurs de l’État, les fonctionnaires étaient appelés à s’associer avec cœur aux réformes venues d’en haut. Sous la double invocation de l’autorité et de l’unité, l’administration française devait démontrer son efficacité et sa loyauté. Comment le faire mieux qu’en participant au culte du chef qui symbolisait en une seule personne l’autorité du soldat et l’union nationale autour du père de la Patrie ?

BARUCH M.O., Servir l’État français. L’administration en France de 1940 à 1944, Paris, Fayard, 1997, p.97.

La première pierre de la propagande de Vichy repose sur le culte du Maréchal, la « mystique Pétain » selon l’éloquente expression de Marc-Olivier Baruch. La Bibliothèque nationale, en tant qu’organe culturel de la nation, participe à cette politique de rayonnement auprès des français, et en tant qu’institution publique, elle y est également astreinte en son sein.

Continuer la lecture de « Le culte du Maréchal (Miscellanées #12) »